Réseaux sociaux

Interviews

Trois questions à… Alix Roumagnac, président de Predict Services

Publié il y a

Le

Depuis 2006, la société Predict Services, qui travaille avec une commune française sur deux, s’est imposée comme expert dans la prévention et gestion des risques naturels. En quelques chiffres, Predict Services a réalisé 700 plans communaux, assisté 250 000 sites industriels et suivi plus de 700 événements climatiques. A sa tête : Alix Roumagnac, qui a bien voulu répondre aux questions d’InfoClapas.

Alix, vous avez fondé en 2006 Predict Services, qui a su s’imposer comme expert dans la prévention et gestion des risques naturels. Pouvez-vous nous retracer le parcours et l’évolution de votre société?

L’idée de Predict Services est née suite aux événements de 2002 du besoin des communes de s’adapter face aux événements climatiques extrêmes. Après 3 années pilotes Predict est née fin 2006 au BIC de Montpellier avec ses trois partenaires BRL, Airbus et Météo France.

Annonce

Depuis ce concept a été déployé pour plus de 25 000 communes en France, plus de 10 millions de particuliers bénéficient des avertissements et le système s’est ouvert sur l’ensemble de la planète.

Dernièrement, nous avons appris que Predict Services allait désormais assister les agriculteurs face aux aléas climatiques. Pouvez-vous nous en dire un mot?

Ce concept innovant de mise en place d’action préventive permettant de diminuer les conséquences des événements a été jugé intéressant par la chambre d’agriculture pour faire face aux événements qui ont touché notre région. (Canicule, Grand Froid,…) C’est dans cet esprit que le projet Agri Predict a été imaginé pour développer ces solutions.

Que peut-on dire du climat à Montpellier au cours de ces dernières années?

Annonce

Predict Services observe depuis aujourd’hui plus de 15 ans les événements climatiques, tous les jours, 24h/24. Ces événements à Montpellier comme ailleurs deviennent plus fréquents et plus intenses.

Le changement climatique est une réalité, il ne faut pas en parler au futur.

Nous en vivons aujourd’hui les premiers effets, les choses vont s’aggraver et s’accélérer, il est indispensable de s’adapter.

Nous avons cependant entre nos mains le destin du climat de la fin du Siècle, il est donc en parallèle urgent de prendre des actions d’atténuations dès aujourd’hui de manière à laisser à nos petits-enfants une planète apaisée.

Annonce